:: AU-DELA DU BROUILLARD :: crépuscule Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

☸ CONTEXTE

avatar
j'ai reçu une lettre : 64
Chat
y'a plus que des flots et des crocs à nos rétines
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 22 Mai - 14:15
DES MARÉES D’ÉCUME


Est-ce que l'on tiendra le chemin ? Est-ce qu'on s'en souviendra après ? Est-ce qu'on ouvrira les yeux demain ? Est-ce qu'on se prend pour mieux s'oublier ? Est-ce qu'on aurait pu s'aimer mieux ? Mieux souffler les braises ?

C’est un brouillard abattu sur une ville de Norvège. Les habitants de Reinsør ne comprennent pas ce qu’il se passe. Ils ne parviennent pas à voir le bout de leur rue, le haut des maisons. Ils ne voient même plus le bas de leur corps, noyé dans l’épaisseur grise qui les entoure. La rue se déserte, petit à petit. Là où les habitants se tenaient, le brouillard s’accentue. Trop tôt, la nuit tombe. Ville de Norvège auparavant vivante et nocturne, devient une ville fantôme.

Les habitants dorment profondément. Ils vivaient la nuit, mais il n’a laissé personne de côté. Un homme se balade dans les rues. Un seul. Ils le voient tous. Une seconde de réflexion. Ils dorment. Le soleil se lève. L’homme disparait. Ils ne se réveillent pas. Ils savent qu’ils dorment. Ils le sentent. Et pourtant. Tout est tellement réel. Une enfant. C’est elle qui ouvre le bal de cette nouvelle vie. Elle sort de chez elle. Elle marche, elle court, libérée. Dans son lit, elle dort encore. Un tube respiratoire pour ne pas qu’elle suffoque. Qu’elle meurt pendant la nuit. Elle est suivie par ce jeune garçon. Il court vers la mer. Il sent quelque chose de différent. Il n’a plus aucun bleu. Son père est là. Mais il lui sourit. Puis, il y a cette femme, qui sort doucement de chez elle. Les gens ne l’ont jamais aimé. Et pourtant, de sa fenêtre, l’observateur de ce changement ne ressent aucune animosité envers la marâtre du quartier. Puis, l’impossible se produit. Les jumeaux Anderson jouent à la corde à sauter avec les enfants de voisins. Et c’est à ce moment-là que l’observateur sait que quelque chose ne va pas. Les jumeaux Anderson. Rose et Victor. Ils sont morts l’année dernière. Les découvertes, les retrouvailles, les gens sont étonnés. La voisine se retrouve mariée à son ennemi d’enfance. Son vrai mari semble manifestement préférer les jupes de sa meilleure amie de collège. Puis le soleil tombe. Les gens rentrent chez eux. « Pourquoi ? » se demande l’observateur. Mais il ne trouve pas de réponse. Les gens rentrent, le soleil tombe. Il repasse dans la rue, semble-t-il. Le soleil se lève. Et tout est redevenu comme avant.

L’enfant pleure dans son lit parce qu’elle ne supporte pas son traitement. Le jeune garçon est réveillé par de l’eau brulante sur le visage. La voisine acariâtre scande que les plaintes de son voisin sont insoutenables. Les jumeaux Anderson sont de nouveaux morts. Et la voisine est de nouveau mariée à son mari. L’observateur regarde de loin la vie reprendre son cours. Il se replie sur lui-même et s’endort. Il ne se réveille que le soir. Il le sent repasser dans la rue. La petite fille ressort, le jeune homme sourit à son père, les jumeaux Anderson jouent à la marelle, la voisine mal-aimée a rendez-vous avec le voisin quadragénaire, la voisine commence à apprécier son ennemi de toujours. L’observateur observe. D’un œil intéressé, les changements opérés. Il sait que ça ne sera pas sans conséquence.

Le décès de la jeune fille est le premier changement dans la ville. Elle est là, la nuit, à jouer avec les enfants de la ville. Mais la journée, elle a enlevé son respirateur artificiel. Parce qu’elle savait qu’elle le pouvait. Elle l’avait déjà fait. Mais l’observateur il sait. Ce n’était pas la réalité. Elle n’avait que six ans. Elle ne pouvait pas savoir.

Un mois depuis que les rêves ont démarrés. Et les gens attentifs, pendant leur journées oniriques ont remarqués que d’une fenêtre, un chat observe les dégradations que lui, Morphée, a faites.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
des marées d'écume :: AU-DELA DU BROUILLARD :: crépuscule-
Sauter vers: